Agence nationale, stratégies locales

Cependant quelque chose y manquait, presque toujours.Toutefois, le pays se trouve parallèlement confronté à d’importants défis, au rang desquels figurent une croissance économique instable, une vulnérabilité par rapport aux facteurs climatiques et un fort taux de chômage.La situation économique morose diminue les actifs sûrs venant du privé (moins de placements peu risqués et liquides).Ou plutôt elle en était déjà munie, car la nature, encore une fois, ne fait pas les êtres de pièces et de morceaux : ce qui est multiple dans sa manifestation peut être simple dans sa genèse.On dirait même qu’ils en ont une fière peur, de se faire mettre leurs tripes au soleil.Cette adaptation supposerait d’abord un monde des idées préexistant au monde réel, puis un démiurge arrangeant les choses sur le plan donné, comme fait un architecte : l’univers ressemblerait alors à certains palais d’exposition, dont toutes les pièces, construites à part l’une de l’autre, n’eurent besoin ensuite que d’être ajustées l’une à l’autre.Le rêve et l’aliénation ne paraissent guère être autre chose.La légion des grands infortunés, des martyrs ignorés ou glorieux, tous ces hommes dont le malheur propre fait le bien d’autrui, tous ceux qu’on a forcés au sacrifice ou qui l’ont cherché eux-mêmes, s’en sont allés à travers le monde semant leur vie, versant le sang de leurs flancs entr’ouverts comme d’une source vive : ils ont fécondé l’avenir. C’est un événement qui génère de vraies cohésions au niveau local , estime Christian Navlet.Nous avons montré, au com­mencement de ce livre, les conséquences de la première illusion : elle aboutit à fausser notre représentation de la matière.Un animal inaccessible à la crainte ne saurait pas fuir ni se garer ; il succomberait bien vite dans la lutte pour la vie.Mais, dans les deux cas, elle est censée déterminer un ajustement précis de l’organisme à ses conditions d’existence.