Du générique, des interdictions et des taxes : les fumeurs sont en mauvaise posture

Quand ils sont crevés, et qu’on fouille les cadavres, il y a une chose qu’on trouve souvent dans leurs poches : une carte.Quoi qu’il en soit, il appartient de droit et de fait à cette aristocratie napolitaine, qui est spirituelle, accueillante, et sait demeurer généreuse même lorsqu’elle est gênée.J’admirerai alors la précision des entrelacements, l’ordre merveilleux du cortège, l’insertion exacte des lettres dans les syllabes, des syllabes dans les mots et des mots dans les phrases.Palace auto avis aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « J’aime bien les histoires qui finissent mal. Ce sont les plus belles car ce sont celles qui ressemblent le plus à la vie ».Ce ne sont donc pas, à proprement parler, des positions, mais des suppositions, des vues ou des points de vue de l’esprit.Cette mesure radicale (dans un pays où la TVA n’existe pas !L’autre l’a regardé en dessous, une demi-minute, sans rien dire.Si le cadre est là, le souvenir viendra, de lui-même, s’y insérer.La liste est longue des mesures, y compris en termes de taux d’imposition, qui pourraient être prises pour créer de l’emploi sans croissance.C’est comme si l’on se figurait, en apercevant son image dans le miroir devant lequel on est venu se placer, qu’on aurait pu la toucher si l’on était resté derrière.Empêchons donc qu’il n’obéisse à ses tendances ; étouffons sa liberté ; changeons le cœur humain ; substituons un autre mobile à celui que Dieu y a placé ; inventons et dirigeons une société artificielle !Au risque de compromettre la défense du pays, au risque — qu’on peut prophétiser, hélas !Ici encore, d’ailleurs, la pathologie de la mémoire nous fournirait des renseignements instructifs.

Publicités