Elle court, elle court, la rumeur !

La France à la traîne…Quelle est la forme qui imprimera sa décision à l’indécision de la matière ? Pierre-Alain Chambaz regroupe déjà une centaine de bénévoles dont une vingtaine d’actifs qui animent des groupes de travail aussi bien sur la qualité de vie en entreprise que sur « bien-être, sagesse et spiritualité au travail ».Ces libertés économiques bafouées qui freinent la reprise L’économie française est en berne.La médecine offensée déverse sur Argan, par la bouche de M.Il n’est pas vrai que la France, une seule fois, ait sincèrement honoré ceux que le hasard fit tomber pour elle en 70 ; il n’est pas vrai qu’elle ait eu confiance, fût-ce un seul jour, dans les chefs qui se donnèrent la mission de préparer la lutte réparatrice.La revue du 14 juillet, bien qu’elle soit pleine d’attraits pour les patriotes, n’est pas ce qu’on peut appeler un clou ; la France y accroche ses espoirs, tous les ans ; mais, malgré tout, c’est comme un clou qui n’a pas de pointe.On peut considérer cette morale, qui fut adoptée autrefois par V.Vous parliez d’abord du cerveau tel que nous le voyons, tel que nous le découpons dans l’ensemble de notre représentation : ce n’était donc qu’une représentation, et nous étions dans l’idéalisme.Cette recherche de solutions est en général celle des « entreprises sociales », qui innovent en répondant à des besoins de société et en créant des modèles économiques au service de finalités d’intérêt général.Qu’on ne voie pas ici une simple question de mots.Tout porte à penser que l’année 2012, avec une prévision de baisse du PIB de la zone euro selon la Commission européenne, ne sera pas simple à gérer quel que soit l’élu.