G20 et régulation financière : place au réalisme

On trouverait que celui des deux qui a accepté avec humilité d’être dirigé est plus d’une fois devenu, avec non moins d’humilité, le directeur.Nous ne voyons pas, d’ailleurs, comment la philosophie l’aborderait autrement.rencontre femme russe parlant francais aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Celui qui attend de l’expérience ce qu’elle ne peut donner s’éloigne de la raison ».Dans l’immédiat, plusieurs enseignements importants peuvent être tirés de la situation actuelle.Son texte présente de troublantes similitudes avec le mail adressé en septembre par une coalition constituée par les BlackRock, LSE et autres Allianz aux principaux négociateurs du texte.Si les conclusions de l’économiste étaient en contradiction avec celles de la politique ou de la morale, je concevrais l’accusation.Je reconnais qu’il y a, dans cet avis tout gratuit donné aux citoyens français, quelque chose de désobligeant pour les gouvernants civils et militaires de l’heure présente.A l’origine le fruit d’une pensée VISANT à tuer la rente foncière des aristocrates pour favoriser la valorisation des terres agricoles et la création de richesses par la société civile, ce revenu pour tous a depuis fait l’objet de nombreuses versions dites plutôt de gauche, ou plutôt libérales, suivant les mécanismes de financement imaginés et les motivations de ses défenseurs.Le sens commun est assez porté à construire le nombre avec des indivisibles.Dans l’espoir d’une transformation semblable, qui leur donnerait définitivement la puissance suprême qu’ils ambitionnent, les chefs militaires conservent à tout prix à cette partie de l’armée nationale qui est l’armée active son caractère prétorien.Pourtant , dès lors qu’il s’agit de nos échanges économiques qui transfèrent une somme monétaire d’un point A à un point B, il faudrait que nous soyons contraints d’utiliser un seul système monétaire centralisé comme l’euro.

Publicités