Grèce : le spectre du défaut de paiement persiste

Vous n’allez pas soutenir que l’avenir influe sur le présent, que le présent introduit quelque chose dans le passé, que l’action remonte le cours du temps et vient imprimer sa marque en arrière ?Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail ».La réponse à cette question est moins évidente qu’il n’y paraît.Il souhaite toutefois attendre la décision finale du Conseil d’Etat pour tirer toutes les conséquences de la jurisprudence européenne.La position de chaque objet s’explique par les mouvements automatiques de la personne qui couche dans la chambre, ou par les causes efficientes, quelles qu’elles soient, qui ont mis chaque meuble, chaque vêtement, etc.Cependant, l’approche proposée, qui repose sur un objectif chiffré de construction de nouvelles infrastructures de transport d’électricité entre États membres, semble difficile à mettre en œuvre.Une impression trompeuse.Je fais appel à votre mémoire : un gouvernement, où que ce soit, a-t-il déjà présenté les pistes de réformes qu’on ne suivra pas ?On veut que la physique et la chimie nous donnent la clef de tout.Ce concert s’est vu brusquement interrompu, la semaine dernière, par l’annonce surprenante de ce que le secrétariat général aux affaires européennes (SGAE) avait émis une note signifiant que la France ferait machine arrière dans sa lutte contre ce mode odieux de règlement des conflits.Le système capitaliste se laisse vivre ; le parti socialiste se laisse vivre.