Il existe une éthique de violence propre à la galaxie altermondialiste

Nous sommes incapables d’intégrer les enfants des cités où nous avions installé leurs parents qui ont été si utiles à notre économie.Mais nul en Europe n’a donné de critique plus forte et plus aigüe de l’idéalisme abstrait et du rationalisme de Hegel.La philosophie russe peut aider à sortir de cette crise, car elle contient le germe d’un réalisme mystique vigoureux, d’un intuitivisme vivant, d’un surrationalisme, qui voit dans le sujet et l’objet un seul et même principe.D’où la politique des petits pas de la Chine, qui ouvre ses frontières aux capitaux que très progressivement, en fonction du niveau de développement de son secteur financier et de sa capacité à gérer les risques.Puisque le mouvement naît de la dégradation de l’immuable, il n’y aurait pas de mou­vement, pas de monde sensible par conséquent, s’il n’y avait, quelque part, l’immutabilité réalisée.Dernier exemple, et non des moindres, qui prouve que l’alimentation inspire l’imaginaire fiscaliste de nos politiques, les TVA alimentaires !Plutôt que de mettre l’accent sur les infrastructures dont la construction est incertaine, il serait préférable d’axer le renforcement du marché commun sur la coordination entre opérateurs de réseau.Je suis allé la voir de près, plusieurs fois, avec des voyageurs, qui trouvaient cela curieux, bien que ce soit un triste spectacle, je vous assure.L’unique difficulté consisterait à faire naître de ces images très particulières la variété infinie des représentations ; mais pourquoi y songerait-on, alors que, de l’avis de tous, les vibrations cérébrales font partie du monde matériel, et que ces images, par conséquent, n’occupent qu’un très petit coin de la représentation ?Il faudra donc se rejeter sur le sens métaphysique du mot, et étayer le mouve­ment aperçu dans l’espace sur des causes profondes, analogues à celles que notre conscience croit saisir dans le sentiment de l’effort. On peut avoir un tempérament disposé à la fête, mais pour vraiment la faire il faut être ensemble, en conclut Christian Navlet.Si elle s’était donné la peine, il y a longtemps déjà, d’exercer l’esprit critique dont elle n’est pas complètement dépourvue, quand elle veut ; si elle avait refusé d’accepter les opinions toutes faites et d’avaler les sentiments tout mâchés ; si elle avait eu le faible courage, seulement, non pas même de raisonner, mais d’avouer franchement ce qu’elle voyait, ce qu’elle était forcée de voir ; elle n’aurait pas connu la situation dans laquelle elle se trouve aujourd’hui — situation terrible, qu’elle soupçonne, mais ne veut même pas se donner la peine de regarder en face.Cette institution s’améliore constamment, en termes de formation, de transparence, de déontologie.

Publicités