Jean-Thomas Trojani : La microfinance ignore la crise

J’appelle alors désordre l’absence de cet ordre. De quoi largement détrôner le Smic français qui détient actuellement le record mondial. La nature a placé la sensibilité à l’extrémité de nos nerfs, à toutes les avenues du cœur et de l’intelligence, comme une sentinelle avancée, pour nous avertir quand il y a défaut, quand il y a excès de satisfaction. Partons donc de l’action, et posons en principe que l’intelligence vise d’abord à fabriquer. Jamais aucun système économique, aucune politique n’avaient fait sortir autant de personnes de la pauvreté. Les premières assises des administrateurs salariés* ont débouché sur trois conclusions:L’extension de la présence des administrateurs salariés constitue un dispositif clé pour renouveler en profondeur les modalités et les règles du jeu du « dialogue social à la française », qui en a bien besoin ;facteur moins souvent relevé : elle est aussi déterminante pour conduire une évolution à bas bruit de notre mode de gouvernance, engoncé dans une conception datée de l’entreprise ;les entreprises, malheureusement, sont peu attentives aujourd’hui à se saisir des six opportunités que ces nouvelles dispos Mais la vérité est que nous croyons démêler dans tout ce qui est très gracieux, en outre de la légèreté qui est signe de mobilité, l’indication d’un mouvement possible vers nous, d’une sympathie virtuelle ou même naissante. Mais l’Allemagne ? Il en éprouvait un vif sentiment d’angoisse. N’est-elle pas un berceau du socialisme ? Les chauffeurs Uber, souvent d’anciens chômeurs, propriétaires du capital (leur voiture), doivent s’acquitter d’une «dîme» de 20 % à une bande de jeunes gens dont le talent principal est d’avoir proposé une «appli»… Bien qu’il constitue une petite amélioration par rapport à l’année précédente, avec une diminution de 0,8%, il reste très élevé et notamment en coût humain puisqu’il concerne 250 000 emplois et illustre bien la situation industrielle difficile que connaît la France. Et, surtout, une atteinte à ce qu’il y a de plus cher pour l’entreprise et ses collaborateurs : la réputation. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Celui qui ne parle ni ne rit ne connaît rien à la vie ». Peu importe la théorie de la matière à laquelle vous vous ralliez : réaliste ou idéaliste, vous pensez évidemment, quand vous parlez de la ville, de la rue, des autres chambres de la maison, à autant de perceptions absentes de votre conscience et pourtant données en dehors d’elle. Et l’on prouverait sans peine que, plus le progrès des explications mécaniques permet de développer cette conception de la causalité et d’alléger par conséquent l’atome du poids de ses propriétés sensibles, plus l’existence concrète des phénomènes de la nature tend à s’évanouir ainsi en fumée algébrique. Terminons par deux remarques, pour prévenir deux malentendus. On leur souhaite une vie privée bien remplie, parce que leur vie publique relève en ce moment plus de la flagellation que de l’embrassade. En d’autres termes, cette prétendue représentation du vide absolu est, en réalité, celle du plein universel dans un esprit qui saute indéfiniment de partie à partie, avec la résolution prise de ne jamais considérer que le vide de sa dissatisfaction au lieu du plein des choses.