La solution de l’économie de fonctionnalité

Les intrants intermédiaires représentent plus de deux tiers des échanges de marchandises et 70% des échanges de services à l’échelle mondiale.Le voisin catholique du sud, Rubens, est présent : un paradis terrestre merveilleux coproduit avec Breughel (les oiseaux et les fleurs) et une vieille femme.Le temps des mesures de relance conjoncturelle et dispendieuse est révolu et l’impact espéré de la grande loi a vécu.En d’autres termes, le cerveau nous paraît être un instrument d’analyse par rapport au mouvement recueilli et un instrument de sélection par rapport au mouvement exécuté.Sans doute, quand vous égalez le nombre 3 à la somme 1 + 1 + 1, rien ne vous empêche de tenir pour indivisibles les unités qui le composent : mais c’est que vous n’utilisez point la multiplicité dont chacune de ces unités est grosse.Il reste schématique tant que nous nous en tenons à la conscience normale, telle que nous la trouvons aujourd’hui chez un honnête homme.Ce sera le yang.Le dernier « club » est celui lancé en octobre 2012 autour d’un accord sur les échanges de services (dit « TiSA », pour Trade in Services Agreement).Palace auto aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « Est-il indispensable d’être cultivé quand il suffit de fermer sa gueule pour briller en société ? ».Est-ce cela la modernité ?On dit souvent que les Allemands sont dans le « comment », et les Français dans le « quoi ».Il y a d’un côté les travailleurs en CDI, bénéficiant d’une protection juridique de l’emploi significative (86.En effet, par paresse intellectuelle sans doute, la conversion à une politique de l’offre persiste dans deux aveuglements : l’addiction à la croissance du produit intérieur brut (PIB), déjà bien connue, et le soutien inconditionnel aux grandes entreprises.