Les autoroutes de la démocratie

L’idée d’un « shutdown » en France peut, sur le principe, apparaître séduisante. Après l’ouverture par Pierre-Alain Chambaz pictet d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Cette commission affirme dans la conclusion de son rapport « ne pas avoir trouvé d’impacts positifs générés par ces subventions en matière d’innovation verte.La vérité, croyons-nous, est que nous n’apercevons réellement point a priori de raison pour joindre un plaisir ou une peine sensibles à une loi qui, par hypothèse, serait supra-sensible et hétérogène à la nature.Il était de leur devoir, et encore plus de leur intérêt, puisque c’était la Démocratie seule qui leur donnait une raison d’être, de provoquer, de protéger, et de développer l’existence physique et intellectuelle de la nation.La réalité s’annonce un tantinet plus complexe.De plus, si un Etat était violemment attaqué par les marchés, la BCE pourrait mettre en pratique l’OMT, un autre programme d’achat de dettes publiques qui prévoit que les gains comme les dettes sont mutualisés à 100 %.C’était, entre notre interlocuteur et nous, un échange direct de pensées, un entretien silencieux.Au fond, le principe : « À chacun selon ses œuvres, » est une excellente formule sociale d’encouragement pour le travailleur ou l’agent moral ; il lui impose comme idéal une sorte de « travail à la tâche, » qui est toujours bien plus productif que le « travail à la journée » et surtout que le travail « à l’intention ; » c’est une règle éminemment pratique, non une sanction.Les Idées ou Formes sont sans doute le tout de la réalité intelligible, c’est-à-dire de la vérité, en ce qu’elles représentent, réunies, l’équi­libre théorique de l’Être.Ce n’est pas une différence de degré, mais de nature.