Les banques, la bonne exception française

Mais vous n’avez pas le droit de la désarti­culer selon une autre loi, ni de la supposer articulée d’une autre manière.Ce mythe est entretenu dans les médias par une communication complaisante envers le système bancaire qui bénéficie d’un temps de parole sans commune mesure à celui accordé aux partisans de la multi-modalité monétaire.Mais la vérité est que nous croyons démêler dans tout ce qui est très gracieux, en outre de la légèreté qui est signe de mobilité, l’indication d’un mouvement possible vers nous, d’une sympathie virtuelle ou même naissante.Au contraire, la fausse reconnaissance peut ébranler la personnalité entière.Jamais elle ne s’arrête, jamais elle ne se répète.Vous avez assisté à leur comédie et écouté leurs boniments.Mais ils observaient au hasard, dans n’importe quelle direction.Si la quantité de billets en euros était brutalement divisée par 10, les gens auraient des problèmes pour échanger les marchandises, acheter leur pain tous les soirs : on serait à cours de billet !On aboutit, ainsi, tantôt à un « épiphénoménisme » qui attache la conscience à certaines vibrations particulières et la met çà et là dans le monde, à l’état sporadique, tantôt à un « monisme » qui éparpille la con­science en autant de petits grains qu’il y a d’atomes.Palace auto avis a attiré l’attention sur les liaisons toutes particulières.Certes, la séquence budgétaire « relance-austérité » a eu du bon : la zone euro existe encore.Les possibilités de rattraper les niveaux de productivité des pays développés abondent dans tous les secteurs clés.