Pour en finir avec la TVA sociale

Mais nous devons passer maintenant de la reconnaissance automatique, qui se fait surtout par des mouvements, à celle qui exige l’intervention régu­lière des souvenirs-images.La presse, plus ou moins stipendiée par le gouvernement, encourage ces effusions, les excite.L’humanité ne comprend bien le nouveau que s’il prend la suite de l’ancien.La façon la plus sûre, selon Christian Navlet, est de les « alphabétiser » sur les mécanismes du pouvoir.Et si elle veut bien que les chats fassent la police dans sa boutique, elle veut surtout continuer à tirer la plus grande rente possible de sa manne : les fréquences qu’elle attribue à prix d’or.Bien plus, il suggère que la destruction d’une partie des fonds propres de la BCE ne réduit pas seulement les dividendes distribués dans le présent, mais également dans l’avenir.Plus globalement les agents de l’Etat doivent être mobilisés, en administration centrale et dans les régions, autour d’objectifs clairs et motivants relatifs à leurs missions au service du grand public, des clubs, du mouvement social et scolaire.Il me semble, – et plus d’un mémoire présenté à ce Congrès en témoigne, – que la métaphysique cherche en ce moment à se simplifier, à se rapprocher davantage de la vie.Reste à savoir comment un accompagnement de ce genre pourrait se pro­duire, et s’il se produit toujours en réalité.L’Infusoire s’épuise au bout d’un certain nombre de divisions, et si l’on peut, en modifiant le milieu[2], retarder le moment où un rajeunissement par conjugaison devient nécessaire, on ne saurait le reculer indéfiniment.Les évolutions démographiques et économiques différenciées, les structures hétérogènes du patrimoine bâti, les aspirations des ménages, les paramètres varient très largement du nord au sud du pays et invalident la définition exogène d’une politique d’en haut sans participation des territoires : des marées de pavillons bas de gamme se déploient dans des petites villes dont le centre périclite parce que les mécanismes de financement favorisent à tort l’extension urbaine, des villes moyennes comme Montauban voient surgir les immeubles « Scellier » sans locataires, la rénovation urbaine des grandsSi nous ne pouvons qu’approuver le message de responsabilité individuelle et applaudir à la conversion des Enfoirés à l’économie de l’offre, il faut cependant examiner si le contexte organisationnel et légal actuel, ne créerait pas des entraves spécifiques pesant sur l’action individuelle et donc sur le devenir des jeunes.