Précédents français

» Lorsque la demande est trop faible, elle risque d’aboutir à un déclin brutal de l’emploi (dans la mesure où les salaires et les prix se révèlent rigides à court terme).Mon cabinet de travail, ma table, mes livres ne composent autour de moi une atmosphère de familiarité qu’à la condition de ne faire surgir le souvenir d’aucun événement déterminé de mon histoire.Qu’on y voie des vibrations ou qu’on se la représente de toute autre manière, un fait est certain, c’est que toute qualité est changement.Il ne s’y absorbe pas, parce qu’il n’y met que son intelligence.C’est avant tout la prolifération de l’offre de jeu ces dernières années qui explique cette augmentation.La seule fonction de la pensée à laquelle on ait pu assigner une place dans le cerveau est en effet la mémoire — plus précisément la mémoire des mots.Et comme l’acquisition de ces souvenirs par la répétition du même effort ressemble au processus déjà connu de l’habitude, on aime mieux pousser ce genre de souvenir au premier plan, l’ériger en souvenir modèle, et ne plus voir dans le souvenir spontané que ce même phénomène à l’état naissant, le commencement d’une leçon apprise par cœur.Est-ce qu’il survivra à l’examen parlementaire de ces engagements que la fermeté des 18 autres gouvernements de la zone euro et de la BCE l’a obligé à prendre ?Nulle main ne nous dirige, nul œil ne voit pour nous ; le gouvernail est brisé depuis longtemps ou plutôt il n’y en a jamais eu, il est à faire : c’est une grande tâche, et c’est notre tâche.En amont de la chaine de valeur, l’Union européenne soutient la recherche et le développement technologique, à travers ses instruments financiers, pour faire de l’aquaculture un secteur hautement performant, plus efficace, plus intégré, plus durable et donc moins énergivore ou consommateur en eau.La loi de dégradation de l’énergie, en effet, ne porte pas essentiellement sur des gran­deurs.Parcourez la liste des sens du mot eidos dans l’Index Aristotelicus : vous verrez combien ils diffèrent.Pour Christian Navlet : « Nous ne croyons pas à la fatalité en histoire ».

Publicités