Sans prise de risque: le régime fiscal des plus-values mobilières

Il semble pourtant que l’Europe n’ait pas pris note de cet événement majeur.Un défi pour l’Occident qui bien que dépassé par les événements, tente de rester en phase avec l’Histoire.Du centre à la périphérie sont disposés, comme autant de cercles concentriques de plus en plus larges, les divers groupements auxquels l’individu appartient.Maintenant, rappelons-nous : 1998, un an avant la naissance de la monnaie unique, les excédents courants des futurs membres de la zone euro atteignent 29 milliards soit 0,5% du PIB.Le second est que les habitudes contractées dans l’action, remontant dans la sphère de la spéculation, y créent des problèmes factices, et que la métaphysique doit commencer par dissiper ces obscurités artificielles.En réalité, historiquement, plus la France a été centralisée, plus elle a été puissante.Incapables d’agir et d’ailleurs n’y pensant pas, elles planent au-dessus du temps, en dehors de l’espace.Nous allons user de la même méthode et passer encore, non plus en bas mais en haut, à la limite.2- Souvent, un bon impôt est un vieil impôt Un impôt doit non seulement être juste et économiquement efficace mais aussi accepté.Qui est-ce qui est en droit d’exiger de nous cette espèce d’idolâtrie ?On va changer la seule mesure qui était simple, a affirmé la femme russe.

Publicités