La fin du face-à-face sino-américain

Les galeries ne doivent pas présenter une seule catégorie d’artiste, elles doivent représenter une réalité contemporaine : la mixité sociale.Si l’Union européenne et les États-Unis ne travaillent pas main dans la main pour limiter la progression de la Chine sur ce front, ils risquent de laisser le champ libre à un régime réglementaire basé sur des principes qui contrarient directement les valeurs fondamentales que partagent les deux plus grandes puissances économiques occidentales.Depuis janvier, Le blog des demoiselles s’active à ce nouveau concept.Mais pourquoi ces évènements dramatiques nous semblent-ils si familiers ?Collégialité, indépendance, consultation décisive de collègues étrangers à l’université, voilà qui permettrait de professionnaliser la sélection des universitaires français.) transitant très souvent en clair, non-cryptés par des fibres optiques appartenant à des grands ISP internationaux (Level 3, Verizon, BT, notamment) potentiellement accessibles eux aux écoutes data (à travers notamment les fameuses sondes de DPI – Deep Packet Inspection, capables d’extraire à la volée puis de traduire, analyser, reconstituer, stocker des flux de trafic).Attribuant une telle place à l’homme et une telle signification à la vie, elle paraîtra bien optimiste.Elle a été suivie d’un deuxième krach, d’une autre vague de prospérité de 1932 à 1937 puis d’un troisième krach.La qualité et la représentativité de nos données, la fiabilité des calculs et la transparence des méthodes, la rapidité et la facilité d’accès aux statistiques doivent bénéficier à tous.Pas plus de trace que le vent.Bien sûr des réformes fiscales sont possibles et nécessaires à condition qu’elles soient peu nombreuses, longuement expliquées – comme le montre le cas de l’écotaxe, une bonne réforme que l’on n’avait pas pris le soin de le vendre- et que l’on évite le « choc fiscal » au détriment d’un groupe social.

Publicités