N’enterrez pas l’industrie

Il faut donc se défier également et de ceux qui se piquent d’avoir été parfaitement heureux et de ceux qui affirment avoir été parfaitement malheureux.Elle a fourni à la nation, disait récemment un ministre, tant de gages d’avenir, de raisons de croire et d’espérer !Mais elle en a certains éléments, juste assez pour que vous vous en remettiez à elle.Les deux premiers exemples d’économie du partage remontent à la création de Craigslist en 1995 à San Francisco et à Wikipedia (2001) la plateforme digitale de partage des connaissances que nous utilisons tous.Mais cela reste démesuré pour un secteur qui emploie 3,5% de la population active.Celui qui l’éprouve est sou­vent en proie à une émotion caractéristique ; il devient plus ou moins étranger à lui-même et comme « automatisé ».Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Ceux dont la connaissance est innée sont des hommes tout à fait supérieurs. Puis viennent ceux qui acquièrent cette connaissance par l’étude. Enfin, ceux qui, même dans la détresse, n’étudient pas : c’est le peuple ».Aujourd’hui, la chute généralisée des cours de l’énergie et des matières premières.Quand il fut mort, et même avant que les fossoyeurs eussent eu le temps de faire disparaître sa charogne, ce fut à qui exhalerait le plus haut le mépris et le dégoût qu’avait inspirés, même à ses coreligionnaires, la sottise et la malhonnêteté de ce défenseur du bon sens selon Prudhomme.Ils ne nous demandent pas une quelconque égalité comptable, mais une véritable équité dans notre traitement éditorial.Dans cette hypothèse, passé, présent et avenir seraient visibles d’un seul coup pour une intelligence surhumaine, capable d’effectuer le calcul.

Publicités