Les triumvirats : gagnants ou perdants ?

Aussi, l’Etat doit favoriser la création de pools de réassurance et organiser leur coopération avec les agences de protection de l’environnement.Avant de répondre à cette question, admirons la vertu magique du langage, je veux dire le pouvoir qu’un mot confère à une idée nouvelle, quand il s’étend à elle après s’être appliqué à un objet préexistant, de modifier celui-ci et d’influencer le passé rétroactivement.Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Confucius, »On ne doit jamais penser à la distance, quelle qu’elle soit, qui nous sépare de la vertu ».Se déplacer peut parfaitement se concevoir au travers d’un service.Lors du sommet annuel du Forum Économique Mondial de Davos, Walter Kielholz, président de Swiss Re, et l’ancien Premier ministre britannique Gordon Brown ont encouragé la création d’un nouveau type d’actifs pour les infrastructures – ainsi que nous l’avions déjà fait précédemment.Les Italiens y mettent un point d’honneur.Je l’ai fait souffrir, cela est sûr, mais devant mon père, elle prend ma défense.Ils se sont bornés à en tirer les conséquences et, en général, ils nous ont signalé des points de vue sur elle plutôt qu’ils ne nous l’ont présentée elle-même.Au-delà de ces gesticulations, il n’y a pas grand-chose à craindre pour la City.On est loin de l’image d’Épinal qui présente l’entrepreneur comme celui qui, à force de se confronter à un problème, finit par inventer sa propre solution.Il est donc inévitable que les premiers cherchent à profiter au maximum des bénéfices que peuvent leurs réserver les seconds.Mais il vit parce que la durée où il se développe est une durée dont les moments se pénètrent : en séparant ces moments les uns des autres, en déroulant le temps dans l’espace, nous avons fait perdre à ce sentiment son animation et sa couleur.

Publicités