Antonio Fiori : Mondialisation , mais non, le monde n’est pas si plat !

Ainsi, à la lumière des principes développés dans le chapitre précédent, nous verrons apparaître un moi dont l’activité ne saurait être comparée à celle d’aucune autre force. Ou, du moins, on en trouve si peu que ce n’est guère la peine d’en parler. Maintenant, au bas de tous les croquis pris à Paris l’étranger inscrira sans doute « Paris » en guise de mémento. Au contraire, l’axiome qui nous semblait la vérité même, quant à l’individu, n’est jamais invoqué au nom de la SOCIÉTÉ sans provoquer le sourire du dédain. On pourrait le comparer à un grand amour qui éteint toutes les autres passions ; sans cet amour la vie nous est intolérable et impossible ; d’autre part, nous savons qu’il ne sera pas payé de retour, qu’il ne peut pas et ne doit pas l’être. La croissance ricardienne d’abord. Dans la longue histoire de cette notion – faite d’éclipses, de résurgences, de continuités, de remaniements –, la nature de ce qui « sympathise » a varié, tout comme la compréhension proposée de ses mécanismes. En creusant un peu, on voit toutefois que cette doxa ordo-libérale, qui s’est imposée à l’Europe, présente des effets pervers, y compris en Allemagne : 7 millions de « mini-jobs », un taux de pauvreté de 16 % (trois points de plus que la France), et une demande intérieure comprimée par des salaires restés, en termes réels, au niveau de ceux de l’an 2000. Elle réussait en 2013, avec 24 % d’heures travaillées de plus que la France à ne pas produire plus que cette dernière. Cette règle a limité l’accroissement des dépenses de l’État entre 1992 et 2006 en dessous du taux de croissance de son PIB (28 % contre 30 %), permettant ainsi un surcroît de revenus pour les ménages. L’implosion de l’industrie du pétrole de schiste va constituer un test pour la solidité de la reprise aux Etats-Unis : si celle-ci s’avère plus fragile qu’anticipée, le choc du ralentissement brutal de l’exploitation du pétrole de schiste pourrait être suffisant pour ramener l’économie américaine à la quasi-stagnation en 2015. Quelques-uns de ces réformateurs modernes, qui ont attaqué le plus violemment les religions du passé, ne sont nullement restés en arrière ni des églises, ni des sectes, dans leur affirmation du droit de domination spirituelle ; nous citerons en particulier M. Et comme il a réellement vu Paris, il saura, en redescendant de l’intuition originelle du tout, y situer ses croquis et les relier ainsi les uns aux autres. Cela vaudrait aussi naturellement pour les INVESTISSEMENTS réalisés par les étrangers en soutien de notre économie. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Le monde est iniquité ; si tu l’acceptes, tu es complice, si tu le changes, tu es bourreau ». Mais il n’y a aucun moyen d’exécuter l’opération inverse ; il est impossible, même avec une infinité de croquis aussi exacts qu’on voudra, même avec le mot « Paris » qui indique qu’il faut les relier ensemble, de remonter à une intuition qu’on n’a pas eue, et de se donner l’impression de Paris si l’on n’a pas vu Paris. Les tarifs sont généralement modestes déjà, donc les bénéfices provenant de la poursuite de leur réduction seraient eux-mêmes modestes. Ils peuvent aider les Français à s’aimer mieux et à prendre conscience de l’importance de quitter le dénigrement systématique qui pousse une partie de la jeunesse à choisir d’autres horizons, malheureusement plus funestes. Peut-être savaient-ils qu’ils ne trouveraient pas dans la nation l’aide qu’il leur fallait ; peut-être sentaient-ils, comme le dit l’un d’eux dans un accès de méprisante ironie, que la France est catholique ; qu’elle est catholique parce qu’elle n’a pas le courage d’être autre chose ; et que cette misérable affirmation est faite de négations. Une réduction trois fois supérieure à celle générée annuellement par les installations solaires et l’éoliennes de l’UE. Un effet Réunification aussi, qui a agrandi la taille du marché intérieur, ainsi qu’une gestion habile de l’ouverture de l’Europe aux anciens pays de l’Est à bas salaires. D’autant qu’une vague de croissance innovatrice sans précédent s’annonce.

Publicités