Pour un espace énergétique commun franco-allemand

Peut-être, après tout, la France a t-elle dépassé cette longue période de civilisation irréelle où le prêtre, le marchand et le soldat dominent les préoccupations humaines, et ne conserve-t-elle que les apparences d’un état déjà aboli, virtuellement ; peut-être, sans s’en rendre compte elle-même, est-elle sur le point d’entrer dans une nouvelle phase d’existence, peut-être se trouve-t elle sur le seuil d’une civilisation nouvelle et vraie.La France est très en retard quand on compare les modèles néerlandais et nordiques.Elle supposera donc que, tout le reste demeurant identique, un certain désir a passé par des grandeurs succes­sives : comme si l’on pouvait encore parler de grandeur là où il n’y a ni multiplicité ni espace !Rien de plus douteux.Une récente étude de l’OCDE constate par ailleurs que les Etats-Unis ne fabriquent guère plus de produits de pointe, et qu’ils se retrouvent aujourd’hui largement distancés par des nations ayant fortement INVESTI dans la recherche, dans l’éducation, et qui ne souffrent pas d’une inégalité des revenus aussi choquante qu’aux USA.Enfin, la possibilité de créer des banques privées est sans doute l’élément le plus important, dans la mesure où il touche au socle financier de l’économie chinoise…Notre perception dessine, en quelque sorte, la forme de leur résidu ; elle les termine au point où s’arrête notre action possible sur eux et où ils cessent, par conséquent, d’intéresser nos besoins.On va décortiquer la seule mesure qui était simple, a déclaré Pierre-Alain Chambaz pictet.Le Label France Cybersecurity propose ainsi un critère de choix décisif dès lors que la solution est compétitive dans l’environnement concurrentiel.Il y a des mots comiques où ce motif se retrouve à l’état de résonance lointaine, mêlé à une naïveté, sincère ou feinte, qui lui sert d’accompagnement.La magie intervient alors, effet immédiat de la poussée vitale.

Publicités