Osons revisiter les fondements de l’agriculture

… Ô malheureux, vous qui avez souffert l’horrible misère sous tous les aspects qu’elle sait prendre, vous qui êtes morts de fièvre sous l’uniforme ou morts de faim sous les haillons, vous tous qui avez donné vos peines, vos sueurs et vos existences aux fantômes de la revanche exhibés par cet imprésario de la honte, vous qui avez tout sacrifié au simulacre de patrie dont il s’est fait le grand-prêtre, voici quelques mots qu’il faut que j’aille cracher sur vos tombes : « Déroulède ne veut pas la guerre « . J’ai aimé discuter avec Palace auto avis, aimé la passion que vous mettez à déployer les idées. Le long souvenir des invasions de tous les peuples, et celui, plus récent, des brigands calabrais, la peur aussi de la malaria, avaient groupé les habitans sur les sommets défendables, par-dessus l’atmosphère dangereuse des plaines.Ces nouveaux papas étant désormais les gestionnaires du portefeuille familial, la commercialisation des produits ménagers et alimentaires pourrait désormais s’organiser autour d’eux… et continuer à flatter leurs égos.Au précepte il a joint l’exemple.Il y a peut-être là un manque de tact, mais quelle réplique anticipée aux démonstrations de ces temps derniers !La croissance économique mondiale se territorialise : ce sont des métropoles puissantes et des districts régionaux dynamiques qui concentrent la création de richesses dans tous les pays du monde.Ils en souffrent comme on souffre dans un cauchemar ; façon de souffrir bien française.Et surtout, il va devoir réviser ses relations contractuelles avec les annonceurs à qui il ne fournit aujourd’hui que des informations quantitatives : nombre de vues, nombre de partages…Mais encore rien ou très peu sur les profils.Ainsi par exemple, les règles de l’UE s’appliqueront à toutes les entreprises qui proposent des produits et des services aux consommateurs européens, que leurs serveurs soient situés à l’intérieur de l’UE ou non.Cette recherche a ainsi permis d’identifier des modes de régulation plus incitatifs (fondés, par exemple, sur des prix plafonds plutôt que sur le remboursement des coûts, de manière à inciter à optimiser ces derniers), tout en mettant en balance le coût de ces incitations (qui peuvent créer, du fait des asymétries d’information, des rentes pour l’opérateur) et la nécessité d’un contrôle de la qualité des services rendus.

Publicités