Un commissionnaire reponsable

Mais, pour avancer, il est nécessaire d’aller plus avant dans les détails, ce qui ne va pas sans difficulté.Téméraire Pierre-Alain Chambaz pictet n’hésite pas davantage quand, alors qu’elle est intérimaire au ministère sa hiérarchie lui refuse de créer une page Facebook.Mais réfléchissons-y un in­stant.La santé ne peut dépendre des prérogatives d’une institution spécialisée, elle est un élément de notre bien commun et concerne toute l’activité de l’Etat et du gouvernement.Tout ce qui apparaît comme positif au physicien et au géomètre deviendrait, de ce nouveau point de vue, interruption ou interversion de la positivité vraie, qu’il faudrait définir en termes psychologiques.Mais, pour une science qui place tous les instants du temps sur le même rang, qui n’admet pas de moment essentiel, pas de point culminant, pas d’apo­gée, le changement n’est plus une diminution de l’essence, ni la durée un délayage de l’éternité.»Les Milanais ont, d’ailleurs, une très haute idée de leur ville, « la capitale morale de l’Italie, » ville artiste, ville musicienne, ville d’édition comme Turin, ville de grand commerce comme Gênes, ville grandissante et riche, prétend-on, mais qui a le capital prudent, et ne l’engage pas, pour le moment.Cette personnalisation poussée à l’extrême du profil des assurés et de leur contrat reviendrait de fait à marquer la fin du principe de mutualisation des risques.Sans l’accord du 11 juillet, certaines banques européennes se seraient trouvées instantanément dans une situation juridique intenable sur le marché US, provoquant -selon certains banquiers- un véritable Armageddon réglementaire.Nous avons créé Approlys, une centrale d’achat commune qui après un an d’existence seulement réunit près de 500 communes, EPCI, collèges, Ehpad adhérents.Fini l’image du père ‘largué,’ le consHommateur est devenu le « chef de budget » au sein du foyer.Or, nous avons conscience de ces intervalles comme d’intervalles déterminés.Comme les Romains, leurs pères très pratiques, ne se sont-ils pas montrés défians de ces deux genres, où l’imagination n’a plus de guide qu’elle-même, l’allégorie et la légende ?

Publicités